À propos

Entrez dans l'univers de Speed Classic et traversez le temps, pour un moment ou pour longtemps, dans l'une de nos voitures d'occasion proposées à la vente, ou l'un de nos véhicules restaurés avec le plus grand soin.

Le garage de Speed Classic s'est installé au milieu de la zone industrielle Jean Malèze de Castelculier, à quelques pas d'Agen, dans un local comprenant showroom et atelier mécanique, un lieu dédié au plaisir de rouler à travers les époques sur quatre roues. Speed Classic, établissement situé dans le Sud-ouest (47) à mi chemin entre Bordeaux et Toulouse, vous propose des véhicules d'occasion à la vente et la restauration de voitures, pour ceux qui désirent donner un second souffle à leur auto. L'atelier est également capable d'effectuer des révisions ou des réparations sur des véhicules de toutes marques et toutes époques. Pour mieux vous satisfaire, l'équipe de Speed Classic met tout en oeuvre afin de trouver le véhicule qui vous convient le mieux. Reprise de votre ancien véhicule, étude d'un projet de restauration et livraison possible dans toute la France. Tous nos véhicules sont révisés par nos soins et garantis. L'équipe de Speed Classic vous attend pour découvrir l'ensemble de ses prestations et de ses véhicules disponibles. Avec Speed Classic, vous êtes sur la bonne voie !

 

L'équipe de Speed Classic

Didier CRUVELIER : Le gène de l'automobile dans son ADN 
 
La retraite ? Quelle retraite ? Quand, au terme d’une vie professionnelle trépidante, les êtres normalement constitués aspirent à un repos bien mérité, Didier Cruvelier, lui, décide de créer une nouvelle entreprise ! 
Après s’être consacré à l’industrie, c’est tout naturellement vers l’automobile qu’il s’est tourné après avoir cédé une affaire florissante dans l’agro-alimentaire. Une nouvelle vie pour ce sexagénaire au cœur vaillant. 
L’automobile, une passion si forte chez Didier qu’en fouillant dans son ADN, on trouverait certainement ce gène si particulier qui caractérise les amateurs de belles cylindrées. 
 
« J’ai commencé tôt et pas de la meilleure des façons, sourit Didier. A Quatre ans, j’ai cassé la 4 CV de mon père en desserrant le frein à mains. Et à 15 ans, je faisais enrager ma mère en effectuant des travers dans le jardin au volant d’une Renault 8 »… Les plates-bandes s’en souviennent encore. Si sa passion automobile ne l’a jamais quitté, le fondateur de Speed Classic attendra la cinquantaine pour s’y consacrer à travers la compétition. Pilote de classiques, il a connu plusieurs succès au volant de sa voiture fétiche, une Porsche 911 2, 5 litres de 1973. Son meilleur souvenir ? Une course remportée sous la pluie à Nogaro après avoir remonté une horde de Morgan, Alpine et autres Ford Escort.  
 
C’est parce qu’il a voulu conjuguer ses deux passions, celle de l’automobile ancienne et celle de l’entreprise, que Didier Cruvelier a créé Speed Classic à Castelculier, tout près d’Agen. L’adresse est devenue le lieu de rendez-vous de tous les amateurs de belles anciennes. On y vient du Sud-Ouest, de toute la France et même d’Italie et d’Angleterre. Une visite du showroom suffit à enflammer le cœur des passionnés. Les belles dames y sont alignées comme à la parade et semblent deviser sur leur gloire passée et la nouvelle jeunesse que leur offre Speed Classic. « Plus que la valeur marchande de l’auto et son prétendu état « sortie d’usine », nous avons une préférence pour celles qui affichent une jolie patine », explique le maître des lieux. Alpine, Porsche, Triumph, Jaguar, MG, Volvo, pour ne citer que quelques merveilles,Speed Classic s’attache à satisfaire tous les goûts et tous les budgets  en réunissant sous son toit les joyaux de ce temps où les manufactures automobiles n’étaient pas encore les usines robotisées que l’on connaît aujourd’hui. 
 
Sous le passionné d’automobiles de caractère, pointe l’industriel : « Sur la mécanique et la carrosserie, nous sommes intraitables, précise Didier. Nous engageons notre signature. Il n’y a pas de place pour l’à peu près ». Sylvain, le mécanicien aux doigts d’or a ainsi refait récemment une TR3 rouge de 1959 et va s’attaquer à une superbe coupé Alfa 2600 de 1962. « On ne vend pas seulement de belles voitures, on transmet de l’histoire et des émotions. Et nous tissons un lien complice avec les acquéreurs français et étrangers de nos autos. Pour preuve, nombre d’entre eux sont devenus des copains, animés par la même fascination que celle que nous éprouvons ».
La passion, on vous dit !
 
Le top 3 de Didier inclut une Porsche 911 2.8 RSR, une De Tomaso Panthera et une Alpine A110 !
 
 
 
Guy CALBET : Le sang bleu des Alpine dans les veines
 
« Mon Dieu, faites que je ne grandisse pas trop pour pouvoir conduire une Alpine quand j’en aurai l’âge… ». Guy Calbet priait pour que la nature ne l’affuble pas d’une trop longue carcasse qui lui interdirait de goûter au cockpit exigu d’une Berlinette A110. Vœu exaucé ! son compteur s’est bloqué à 172 (centimètres), ce qui lui laissera tout le loisir de piloter à volonté les magnifiques créations du regretté Jean Rédélé.
 
Comme son associé Didier Cruvelier avec lequel il anime Speed Classic, Guy Calbet partage une passion de toujours pour la mécanique. « A quatorze ans, je savais refaire un moteur et à dix-neuf ans, j’achetais ma première Renault 8 Gordini… En rêvant de la troquer un jour pour une Alpine ». Longtemps cadre dans une Mutuelle, Guy, lâchait le weekend venu, pour prendre le volant de ses bolides. Pilote reconnu dans la région pour sa vélocité, sa dextérité au volant et sa science de la mécanique, il a remporté de nombreuses premières places de groupes dans les courses de côte. Au volant d’Alpine 1300, 1600, 1800, avant de passer à la Porsche 911, un autre rêve !
 
« Avec Speed Classic, je réalise mon rêve, dit ce fin connaisseur des sportives aux airs d’éternel jeune homme qu’on suspecte de surveiller son tour de taille afin d’éviter qu’un embonpoint ne vienne le contrarier dans les acrobaties qu’imposent l’installation à bord d’une belle bleue. « L’Alpine, la plus extraordinaire des sportives tricolores », dit-il en caressant des yeux une A 110 bleue qui toise de son minois ses voisines, une VW Karman, une Porsche 997 et une Aston Martin. Mais que les inconditionnels des Anglaises, Italiennes ou Allemandes se rassurent, Guy Calbet est également intarissable sur les secrets des voitures de sport des années cinquante, à nos jours. Il n’est qu’à l’écouter vanter les charmes de Porsche et Ferrari pour comprendre qu’on a affaire à un spécialiste, un vrai. 
Si on le trouve souvent le nez sous le capot à ausculter un antique Flat 6 ou à examiner sur l’établi les pignons d’une boîte cinq, Guy, comme son compère Didier, apprécie tout particulièrement les discussions, souvent enflammées, avec les clients. « Voir les acquéreurs rajeunirent de trente ou cinquante ans en s’asseyant au volant de leur nouvelle conquête, c’est un grand, un très grand bonheur …
… Ça vous dirait de faire un tour au volant d’une Berlinette ? » Incorrigible Guy Calbet ! 
 
Son top 3 comprend : LA Porsche 911, une Ferrari F40 et une Alpine.